https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/190508/dq190508b-eng.htm
https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/190508/dq190508b-fra.htm

Editor’s note: Have you heard about PPT’s upcoming accessibility upgrade to include live captioning?

Living with a hearing disability is unique to each person and crosses all ages and socioeconomic situations. Advances in hearing assistive technology and the various ways to communicate can help Canadians with a hearing disability connect with the world around them. The 2017 Canadian Survey on Disability revealed that while those with a hearing disability use a range of aids and assistive devices, affordability remains an issue for many.

May is Better Hearing and Speech Month. In recognition, a new infographic that highlights the characteristics of Canadians aged 15 years and over who experience limitations in their daily activities because of a hearing disability is now available. Here are some key findings:

Over 1.3 million or 5% of Canadians aged 15 years and over have a hearing disability.

Just over one-third of Canadians (35%) with a hearing disability also have a seeing disability.

In 2017, 319,000 Canadians with a hearing disability did not use a hearing aid or cochlear implant but needed them. Of these, 66% said it was because of cost.

The top four aids or assistive devices used by Canadians with a hearing disability are: hearing aid or cochlear implant (30%), closed captioning (14%), telephone-related devices (8%) and visual alarms (7%).

In 2017, 40% of Canadians aged 15 to 44 years with a “more severe” hearing disability used closed captioning or subtitles, compared with 15% of those aged 65 and over.

Almost one-quarter of Canadians (23%) with a hearing disability lip read.

—-

Vivre avec une incapacité auditive est propre à chacun, et des personnes de tous les âges et de toutes les situations socioéconomiques en sont touchées. Les progrès réalisés au chapitre des technologies fonctionnelles et les diverses façons de communiquer peuvent aider les Canadiens qui vivent avec une incapacité auditive à établir des liens avec le monde qui les entoure. L’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2017 a révélé que les personnes ayant une incapacité auditive utilisent toute une gamme d’aides et d’appareils fonctionnels, mais que le coût de ceux-ci demeure un problème pour plusieurs.

Mai est le Mois de l’audition et de la parole. Pour souligner celui-ci, une nouvelle infographie mettant en évidence les caractéristiques des Canadiens âgés de 15 ans et plus dont les activités quotidiennes sont limitées en raison d’une incapacité auditive est maintenant accessible. Voici quelques résultats clés :

Plus de 1,3 million de personnes, ou 5 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus, ont une incapacité auditive.

Parmi les Canadiens ayant une incapacité auditive, un peu plus du tiers (35 %) ont également une incapacité visuelle.

En 2017, 319 000 Canadiens ayant une incapacité auditive n’utilisaient pas de prothèse auditive ou d’implant cochléaire, mais en avaient besoin. De ce nombre, 66 % ont déclaré ne pas en utiliser en raison du coût.

Les quatre aides ou appareils fonctionnels les plus utilisés parmi les Canadiens ayant une incapacité auditive sont les prothèses auditives et les implants cochléaires (30 %), le sous-titrage codé (14 %), les appareils adaptés au téléphone (8 %) et les alertes visuelles (7 %).

En 2017, 40 % des Canadiens âgés de 15 à 44 ans ayant une incapacité auditive « plus sévère » faisaient appel au sous-titrage codé ou aux sous-titres, par rapport à 15 % des Canadiens âgés de 65 ans et plus.

Près du quart (23 %) des Canadiens ayant une incapacité auditive lisent sur les lèvres.